L’art, la résonance du coeur

From Nantes - Cédric Blondeel

Tout au long de cette année universitaire, Quintessia a accueilli différentes expositions fil rouge, faisant sens avec ce que nous sommes.

Nathalie et moi-même sommes gourmands de la vie et des belles expressions que celle-ci peut offrir, l’art en fait partie. Nos activités d’hôtellerie, de restauration et de bien-être sont autant d’invitations au voyage, à l’émotion, aux instants partagés avec sincérité et simplicité, qui trouvent un prolongement naturel dans les œuvres des artistes que nous accueillons.

Éléphants des Machines de Nantes - Oeuvre réalisée par Christine Hurpeaux

© Christine Hurpeaux

Les lieux et monuments célèbres de Nantes, se révèlent ainsi aux yeux des clients de l’hôtel, dans l’intimité de leur chambre, en des tableaux originaux réalisés par une artiste nantaise.

Nos collaborateurs, dont certains sont partis désormais vers d’autres projets, sont immortalisés sur pellicule noir et blanc par Jean-François Bessol. Privilège réservé aux participants du « chef d’un jour » ou de nos cours de cuisine, il faut se rendre dans nos cuisines pour découvrir cette exposition réalisée à l’occasion de nos 30 ans.

Enfin, tout à chacun peut découvrir tout au long de l’année, l’exposition permanente de l’artiste peintre Pascale Bessol. A travers ses 27 toiles, l’artiste nous livre les atmosphères et les couleurs de notre région, en été. Le vent gonfle les toiles des cabines de plage et l’on croirait sentir leur souffle, tandis qu’un transat renversé interpelle notre regard et nous invite à imaginer son histoire. 

Pour ses 40 ans, Quintessia  renoue avec les expositions temporaires

Photo Les bateaux de Ceineray par Cédric Blondeel

© Cédric Blondeel

Une année culturelle inaugurée en avril dernier, par le journaliste-photographe Cédric Blondeel, et son exposition « Nantes Autrement ».

Nous avions été totalement séduits et emballés par son ouvrage « From Nantes » opus 2, et lui avons demandé de monter une exposition d’une vingtaine de photographies.

Entre impressionnisme et surréalisme, à travers des vues insolites et originales, Cédric Blondeel propose de découvrir la ville sous un autre angle. Attentif à ses lumières et ambiances, il profite d’instants parfois furtifs pour sublimer paysages, monuments et jardins. Par l’usage de différentes techniques, il sublime le noir et blanc, et lui apporte vie et relief par d’infimes touches de couleurs. Un véritable hymne à l’amour, faite à sa ville de cœur.

La sculpture à l’honneur cet automne

Du 15 octobre au 13 novembre 2016, notre exposition d’automne met à l’honneur Chantal Couvreux, sculpteur, un véritable coup de cœur artistique.

Nathalie et moi-même sommes tombés amoureux de ses personnages en argile craquelée, obtenus par la technique très particulière du « raku ».  En parallèle, Pascale Bessol présentera de nouvelles toiles.

Un cocktail de l’amitié, en présence des artistes, est organisé samedi 22 octobre à partir de 15 h.

La terre et l’huile, la puissance de la matière, et la force des intentions s’expriment en toute émotion dans les œuvres qui composent cette exposition.

La douceur de l’enfance exprimée par les sculptures « raku » en terre cuite de Chantal Couvreux, côtoient les instants capturés par Pascale Bessol dans ses peintures à l’huile, à charge pour le visiteur d’en tisser lui-même l’histoire.

Chantal Couvreux, sculptures raku

Sculpture Bonnet d'âne par Chantal Couvreux

© Chantal Couvreux

Originaire de Saint-Nazaire, Chantal Couvreux vit à Sautron depuis  presque 30 ans.

L’artiste a découvert la terre tardivement en  2006 auprès d’une association de poterie sur le Nord-Loire. Très vite, elle est attirée par le modelage.

Les thèmes de l’enfance, de la famille sont un clin d’œil à son enfance et à sa vie personnelle de mère. Mais les années passant, elle tend à s’orienter vers le portrait qui lui apporte de nouvelles émotions.

A chaque création,  Chantal Couvreux découvre les multiples facettes de la terre, la magie des couleurs par l’émaillage, les patines, l’enfumage et surtout le « raku ».

Qu’est-ce-que le « raku » ?

Le « raku » est une technique asiatique du XVIe siècle qui signifie le bonheur dans le hasard. Il s’agit d’une méthode de cuisson à basse température où la sculpture avec ou sans émail, est retirée du four à 1000 °C environ, afin de provoquer un choc thermique et l’apparition de craquelures sur l’émail.

La sculpture est ensuite plongée dans un contenant rempli de sciure, paille, feuilles, papier journal. La fumée dégagée se fixe sur les parties non émaillées et dans les craquelures, et révèle la couleur des émaux.

Chantal Couvreux se considère encore profane car les possibilités offertes par l’argile sont considérables.

Et d’expliquer :

La terre est devenue une passion qui m’offre la possibilité de m’exprimer pleinement,  de lâcher toutes mes tensions ; elle me valorise et parfois même me défie. Elle me permet de découvrir plus intensément le monde de l’art et représente pour moi un enrichissement qui n’a pas de limite.

Pascale Bessol, peinture à huile

Peinture à l'huile par Pascale Bessol

© Pascal Bessol

Née à Sydney (Australie) en 1959, Pascale Bessol a commencé très jeune à s’exprimer à travers les pastels secs.

Du conservatoire d’Issy Les Moulineaux à l’école d’arts de Sèvres, Pascale apprend à maîtriser les multiples techniques de la peinture, et à s’inspirer des grands maîtres, qui la feront par la suite progresser.

Attirée par le travail de la matière, l’artiste s’est ensuite tournée vers l’huile. Celle-ci lui permet de capturer la lumière et de révéler un point précis du tableau.

Basées sur la composition et la mise en forme des sujets,  ses œuvres sont des figurations intimistes, « une vision faites de sensations », des captures d’instants puisés dans ses souvenirs d’enfance, ses vacances en bord de mer ou encore à la campagne.

La peinture à l’huile lui permet de trouver le geste, l’application des couleurs et le jeu des contrastes qui sont des éléments essentiels à ses créations. Elle retranscrit ainsi un trésor visuel en s’inspirant des moments et du ressenti.

Elle travaille depuis son atelier personnel à Hericy (77) et expose dans plusieurs régions de France, dont la Loire-Atlantique qui fait partie de son univers.