Biographie

img-biographie

portrait

 

Vice-président du club hôtelier Nantais
Ambassadeur régional du réseau Châteaux Hôtel Collection
Gérant depuis plus de 15 ans de Quintessia (Hôtel ****, restaurant, Spa)
Auteur de « Devenir, le parcours d’une vie »

 

« On ne naît pas chef d’entreprise, on le devient ! »

J’ai commencé par le bas de l’échelle, comme on dit. J’ai toujours été fâché avec l’école, ma dyslexie était un véritable handicap. En fin de 3e, il a fallu faire une croix sur le lycée, voie considérée comme seule respectable pour certains, et opter pour un CAP restauration en alternance. Ce fut une véritable révélation !

Mon CAP de serveur en poche, j’ai enchaîné les expériences dans de très belles maisons en France comme à l’étranger. Un enrichissement extraordinaire.

J’aurais pu me contenter de cette vie-là, mais mes envies étaient ailleurs. Je voulais devenir maître de mon destin, de mes choix, et peut-être aussi tordre le coup aux évidences. A 25 ans, j’ai repris mes études, pour me former à la gestion et au management, au Team management system, puis au coaching.

Après avoir géré un établissement 3 étoiles, j’ai intégré le groupe Campanile (Envergure / le Louvre), où durant près de 10 ans j’ai occupé notamment les fonctions de délégué régional grand Ouest (conseil, audit, contrôle), directeur d’exploitation régions, puis directeur de formation et recrutement Europe.

J’ai fait mes classes en quelque sorte. Tout ceci me préparait à devenir le chef d’entreprise que je suis aujourd’hui. En 1998, j’ai créé mon entreprise de consulting, et un an plus tard je reprenais l’Hostellerie d’Orvault, rebaptisée Domaine d’Orvault, puis Quintessia en 2012.

Le chef d’orchestre, le guerrier et le jardinier

Il m’a fallu toute mon énergie et ma passion pour donner une nouvelle impulsion à cet établissement. Nathalie, mon épouse, est indissociable de cette aventure.

Je me considère d’abord comme un chef d’orchestre d’une entreprise, qui est passée, en 15 ans, de 9 salariés à aujourd’hui 40 collaborateurs ; et de 1 à 4 étoiles. Au fil du temps, l’établissement s’est enrichi de 5 salles de séminaires, d’un restaurant reconnu Bonne Table par Alain Ducasse et triplement récompensé du prix Monselet, sans oublier la création d’un spa de 600 m². Dans l’agglomération nantaise, Quintessia est le seul établissement à proposer en un même lieu la triple prestation hôtellerie, restauration et bien-être. Mais rien n’est jamais acquis.

Au fil des années, des expériences et des décisions, j’ai élaboré ma propre définition du chef d’entreprise. Je crois profondément qu’il faut être guerrier, au sens noble du terme. Un combattant emprunt de lucidité, armé de valeurs morales, et qui chaque jour est amené à faire des choix, et gérer les rapports de force. Mais vis-à-vis de son personnel, il doit davantage avoir l’âme d’un jardinier : il faut savoir sélectionner les jeunes pousses, cultiver les talents, faire grandir les compétences, contribuer à l’épanouissement de chacun. Et parfois aussi, couper court à une collaboration…

Une entreprise, tout comme un jardin, cela s’entretient.

Savoir se nourrir des rencontres et être généreux

Suivre son instinct, croire en soi n’est pas suffisant, il faut aussi savoir s’entourer, tendre la main et redonner quand on nous a tant offert. J’ai choisi de gérer mon devenir, en ne perdant jamais de vue qui j’étais, d’où je venais. Mes racines, les valeurs fondamentales puisées dans mon socle familial, notamment auprès de ma grand-mère Eugénie, m’ont permis de garder le cap, de rester moi-même, droit dans mes bottes.

Le soleil ne se lève que pour celui qui va à sa rencontre.

Une citation d’Henri Le Saux qui pourrait être ma devise.

Mon livre

Devenir, le parcours d’une vie
Sylvain Lejeune, Caroline Clément. 198 pages, Editions Coiffard.

livre-devenir-sylvain-lejeune

Mon CV

Retrouvez-moi sur